Comment éviter l’humidité dans un abri de jardin ?

Photo d'un bois couvert d'humidité

L’humidité est l’un des principaux ennemis de tout abri de jardin. Si vous ne prenez pas de mesures pour protéger votre abri, vous risquez d’être confronté à la rouille et à d’autres dommages collatéraux, notamment la moisissure de votre bois !

Dans cet article, nous allons aborder quelques techniques que vous pouvez utiliser pour éviter l’humidité dans votre abri de jardin. Nous parlerons également de l’importance de l’isolation et de la façon dont elle peut contribuer à garder votre abri au sec. Nous parlerons aussi du prix des matériaux, qui vous le verrez, ne sont pas si chers pour certains, bonne lecture !

Voici une autre vidéo de Pingouin dans le désert. Dans celle-ci, vous les voyez utiliser un frein vapeur dans leur maison. La technique est la même pour un abri de jardin

L’humidité, qu’est-ce que c’est ?

L’humidité est tout simplement la présence de vapeur d’eau dans l’air. Elle peut être présente même lorsque aucune gouttelette n’est visible. Elle peut causer de graves problèmes pour votre abri de jardin si vous ne prenez pas de mesures contre elle.

La façon la plus courante dont l’humidité pénètre dans un abri de jardin est la condensation. Lorsque l’air chaud frappe une surface froide, il se condense en gouttelettes. C’est pourquoi vous voyez souvent de l’humidité à l’extérieur d’un verre d’eau froide par une journée chaude.

La condensation peut se produire sur n’importe quel pan de votre abri de jardin :

  • Murs
  • Plafond
  • Sol

Si elle n’est pas traitée, la condensation peut conduire à la rouille des surfaces métalliques et à la formation de moisissure.

Nous allons séparer notre article en trois parties. Nous commencerons par le sol, le toit, donc le plafond et finirons par les murs ainsi que quelques conseils et astuces supplémentaires.

Comment isoler le sol de votre abri de jardin pour lutter contre l’humidité ?

Commençons par la base, la dalle. Si vous mettez votre abri de jardin à même le plancher, sans aucune protection imperméable, vous allez vous retrouver avec des remontées d’eau, ce qui induira de l’humidité par le sol.

Ça tombe bien, car nous avons rédigé un article spécial « Comment installer un abri de jardin sans dalle ? ». Vous y trouverez toutes les astuces et conseils pour isoler convenablement la base de votre abri.

Nous conseillons tout le temps de protéger votre bois, si jamais votre abri de jardin repose sur une structure de cette matière, mettez-y un revêtement spécial en goudron, parfait contre les moisissures.

Une autre façon simple d’isoler le plancher de votre abri de jardin est d’utiliser un pare-humidité ou autrement appelé frein vapeur. Celui-ci agira comme une barrière physique entre le froid et le plancher de votre remise.

Il existe deux principaux types de pare-humidité

  • Les freins vapeur
  • Les membranes perméables
  • Traitement hydrofuge
  1. Les freins vapeur sont constitués de matériaux comme le plastique qui ne laisse pas passer la vapeur. Les membranes perméables, quant à elles, laissent passer la vapeur d’eau, mais pas l’eau liquide.
  2. Vous devrez bien poser votre revêtement sans oublier les jointures sous votre plancher. Vous assurerez ainsi une bonne étanchéité de votre sol. Cette technique, plus celle d’une dalle bien conçue, sont le parfait combo pour une bonne isolation !
  3. Un traitement d’imperméabilisation est un excellent moyen de protéger votre plancher de l’humidité. Ils peuvent être appliqués sous forme de revêtement peinture sur le pan de votre sol, et ils créeront une barrière qui empêchera l’eau d’entrer. Il existe de nombreux types de traitements imperméabilisants, vous pouvez donc choisir celui qui convient le mieux à votre abri.

Veillez à suivre les instructions du fabricant lorsque vous appliquez un traitement hydrofuge. Et veillez à le tester sur une petite zone peu visible avant de l’appliquer sur l’ensemble du sol. Cela vous permettra de vous assurer que le traitement ne causera aucun dommage à votre abri de jardin.

Notre conseil : Acheter un rouleau de frein vapeur, c’est le meilleur isolant que vous trouverez pour votre abri, et un avec un rouleau, vous allez pouvoir faire non seulement votre plancher, mais encore les murs. Il vous suffira d’en reprendre un autre pour votre plafond.

Son prix : 1,19€ du m², soit environ 20 € pour 16 m²

Comment isoler le toit de votre abri de jardin pour lutter contre l’humidité ?

La première façon d’éviter la condensation sur le toit de votre abri de jardin est d’ajouter un isolant. Cela permettra de créer un tampon entre l’air chaud à l’intérieur de votre abri et la surface froide du toit. 

Comme pour la dalle, veuillez lire notre article « Comment fabriquer un abri de jardin pas cher ». Il y a un chapitre entier sur la fabrication du toit et de son isolation. 

Pour faire simple, nous conseillons l’utilisation d’un papier goudronné, également appelé feutre goudronné. Vous devez tout le temps penser aux parties que l’on nomme « jointure ». Ce sont ces endroits que vous devez bien isoler lors de la construction de votre abri de jardin. La toiture étant souvent en bois, on doit la protéger des moisissures. Ce produit est vraiment fait pour ça, en plus d’isoler.

Parlons maintenant des parois de nos abris de jardin !

Voilà pourquoi nous vous avons conseillé les freins vapeur, car vous allez aussi pouvoir les appliquer sur vos murs pour permettre une bonne étanchéité de vos parois. Ceux-ci étant aussi en bois, vous allez pouvoir soit : 

  • Installer des freins anti-vapeur sur vos parois comme expliqué plus haut
  • Utiliser une protection en fibre de verre. Ce produit est composé de minuscules fibres qui sont tissées ensemble pour former un matelas. Cette solution en fibre de verre est disponible en rouleaux ou en matelas, et peut être coupée pour s’adapter à n’importe quel espace. Attention à ne pas la poser sur une surface humide !
  • Une autre façon de protéger les murs d’un abri de jardin est d’utiliser de la mousse isolante pulvérisée. Ce type d’iso est appliqué sous forme liquide et se transforme en mousse en séchant. Une protection en mousse pulvérisée peut remplir les petits espaces et les fissures que les autres matériaux n’arrivent pas à atteindre.

Astuces et conseils importants

  • La première chose à laquelle vous devez penser est la ventilation et l’aération de la pièce, que ce soit d’ailleurs, un abri de jardin, une véranda ou un quelconque cabanon. L’aération et la ventilation de vos pièces permettent non seulement d’évacuer toute l’humidité d’une pièce, mais également d’enlever ces mauvaises odeurs liées à cette humidité. Un abri de jardin avec une fenêtre est donc conseillé.
  • Lors de l’installation de l’isolant, veillez à utiliser le type de matériau approprié pour le travail. L’isolant en fibre de verre ne doit pas être utilisé dans les endroits humides, car elle absorbera l’humidité et perdra ses propriétés isolantes. Si vous c’est ce que vous choisissez, assurez-vous que la zone ne soit pas humide avant la pose.

Parlons un peu du bois. Nous vous conseillons de le traiter avec un revêtement spécial où d’en acheter une variété réputé pour sa résistance aux intempéries. Pensez aussi à votre climat, un abri de jardin posé dans le nord de la France n’aura pas besoin des mêmes caractéristiques que celui construit à Nice.

Sachez également que certains bois sont réputés pour leur résistance aux champignons (moisissure), mais également contre les insectes ! 

Voici quelques bois que nous vous conseillons pour un abri de jardin

  • Le douglas est réputé pour être imputrescible, c’est-à-dire qu’il ne pourrit pas. Les insectes ont également tendance à ne pas trop l’apprécier. C’est donc un très bon bois pour un abri de jardin
  • Le teck. C’est surement un des meilleurs bois avec le chêne. Il est même utilisé pour fabriquer le pont des bateaux, il est extrêmement résistant et ne pourrit pas.
  • Le chêne : Vous trouverez souvent des abris de jardin fait avec ce bois, ce qui nous rapproche d’un chalet de luxe. Comme pour le teck, il est très résistant, résiste à la chaleur et ne pourrit pas.
  • Pour les plus petits prix, vous trouverez souvent du sapin premier choix. Ce sera de la moins bonne qualité, mais vous pourrez l’améliorer en le protégeant avec une lasure spéciale et un revêtement anti-humidité.

Nous voilà à la fin de cet article, nous espérons que vous avez pris autant de plaisir à le lire que nous à l’écrire ! 

Retour haut de page