Comment installer un abri de jardin sans dalle ?

Photo montrant de la construction d'un abri de jardin sans dalle avec du parpaing
Cette photo vient du site « Pingouin dans le désert ». Elle représente très bien notre première méthode pour faire votre dalle. Merci à eux !

L’installation d’un abri de jardin peut être une tâche ardue. Mais que faire si vous n’avez pas de dalle en béton traditionnelle sur laquelle l’installer ? Ne vous inquiétez pas, il y a plusieurs façons de faire, et nous allons aborder les deux plus simples et moins chers. Nous allons vous donner tous les avantages et les inconvénients des deux méthodes, afin que vous puissiez prendre la bonne décision. C’est parti !

Dans cet article spécial « Abri de jardin », nous allons vous proposer une méthode de construction sur parpaings enfoncés dans le sol, et une autre sur palette ou terrasse en bois. Nous vous partagerons beaucoup de conseils et quelques techniques utiles pour leur réalisation ainsi que les outils à posséder.

Comme pour notre article « Comment fabriquer un abri de jardin pas cher », vous allez devoir vous munir d’un plan et suivre également celui que nous avons fabriqué pour vous donner une idée de la construction, amusez-vous bien ! 

=> Note très importante : Si vous décidez de faire votre plancher en palette, pensez à bien vérifier les mesures de ses planches. Elles définiront la taille de la surface du bardage.

Commençons par notre fondation sur parpaing plein, comment la fabriquer étape par étape ?

Étape 1 : Plan et surface

=> Tout d’abord, vous devrez décaisser le sol à l’endroit où vous souhaitez poser votre abri de jardin

=> Ensuite, à l’aide d’un décamètre, d’une ficelle ou d’une corde, délimitez le périmètre de l’emplacement de votre fausse dalle.

=> Utilisez 4 petits fers à béton pour délimiter votre carré ou rectangle

Vous avez maintenant délimité les fondations, il ne vous reste plus qu’à prendre votre pelle et votre bêche pour commencer à décaisser votre surface de terre

Plan de notre mise en place des parpaings
Mise en place des parpaings et de la structure en bois

Étape 2 : À vos pelles ! 

Pour la seconde étape, nous allons prendre des parpaings pleins d’une hauteur de 20 cm et d’une épaisseur de 20 cm. Ces parpaings seront posés au sol comme expliqué sur le schéma.

Nous prendrons 6 parpaings pour cette terrasse

=> Nous avons dit 20 cm d’épaisseur, vous allez donc devoir décaisser tout votre terrain à l’aide de votre bêche et de votre pelle sur 20 cm de profondeur

=> Ensuite, posez une couche de parpaings dans la tranchée, en veillant à ce qu’ils soient de niveau les uns avec les autres au fur et à mesure.

Petit conseil : Pour effectuer le niveau de vos parpaings, prenez une solive et poser votre niveau entre les briques que vous souhaitez aligner. Ayez une massette et une cale en bois pour éviter de casser le parpaing. Quand vous aurez à enfoncer le parpaing pour le mettre de niveau, utilisez-les ! Si dans le contraire, vous devez le surélever, mettez-y un peu de sable avec de la terre.

Comme sur le schéma, nos 6 plots sont posés, nous allons pouvoir passer au bardage en bois.

Étape 3 : La structure en bois

Pour notre bardage en bois, nous utiliserons en tout 5 bastaings 63 x160 ainsi que 8 équerres en acier pour un totale d’à peu près 150 € chez Leroy Merlin. Rajoutez à cela, une boîte de vis spéciale bois.

=> Vous allez devoir mesurer les longueurs entre vos parpaings, n’hésitez pas à utiliser des marqueurs pour plus de facilité. Coupez maintenant vos pannes à la bonne longueur

=> Placez-les sur vos dalles comme expliqué sur le schéma. Utilisez ensuite les équerres en métal à l’aide d’une visseuse pour scinder tous les bastaings entre-eux

Nous avons maintenant la totalité de notre structure, sur une fondation solide. Nous allons pouvoir passer à la suite, en installant notre plancher sur la surface, mais avant, pensez à lire nos conseils !  

Note très importante : Vous allez pouvoir réutiliser la terre que vous avez décaissée pour la remettre sur une partie de la surface. N’en mettez sur les rebords et autour des plots car nous allons effectuer un drain avec du gravier et un peu de sable pour l’écoulement de l’eau et éviter également l’humidité du sol 

Autre conseil crucial : Principal défaut du bois, il peut pourrir avec le temps ! Pensez donc à le goudronner ou à le protéger avec un revêtement spécial que vous trouverez en magasin, le papier feutre goudronné fera très bien l’affaire ! 

Étape 4 : Sol et plancher

À cette étape, vous allez devoir décider de votre plancher, tout dépendra du budget que vous avez. Que ce soit un bois de palette ou un plancher de terrasse acheté, les étapes seront les mêmes, vous n’aurez juste pas de clous à arracher sur la terrasse achetée au détail. Les palettes pourront être trouvées chez un grossiste du bricolage ou des entreprises du bâtiment désireuse de se débarrasser de leurs encombrants gratuitement.

Si vous décidez d’acheter un plancher de meilleure qualité, prenez vos mesures et rendez-vous chez Brico Depo ou un Leroy Merlin près de chez vous ! 

Le principal avantage d’un plancher acheté, sera la facilité de pose. Effectivement, vous arriverez avec des coupes faites sur mesure, donc très simple à visser. 

Les principaux défauts d’une palettes sont sa matière, un peu bas de gamme et ses mesures, un peu courte. Vous devrez faire attention à cela lors de votre plan, avant de commencer votre montage.

=> Pour les palettes, commencez par arracher les clous à l’aide de votre marteau, voir d’un pied de biche.

=> Vous souhaitez les poncer pour les lasurer ensuite ? Allez-y, très souvent le bois de palette est traité, mais ça ne leur fera pas de mal, au contraire

=> Vous pouvez maintenant les poser comme expliqué sur le schéma plus haut. Vous pourrez les pointer ou les visser comme bon vous semble

=> Que dire de plus à part que votre plancher est désormais terminé ? Passons au drain, étape trop souvent oublié !

Étape 5 : Drain, eau et humidité, comment les combattre efficacement ?

Que votre abri de jardin soit fabriqué maison par vos soins, ou acheté chez un spécialiste, vous aurez affaire à ce même problème qui est l’infiltration d’eau, surtout lorsque vous ne disposez pas de dalle en béton. 

Et oui, une des qualités d’une dalle en béton, est de ne pas transmettre l’humidité. Voyons donc ensemble quelques techniques « pas cher » qui peuvent vous éviter ces infiltrations, car disons-le clairement, elles peuvent pourrir votre abri de jardin à vitesse grand v. Retrouvez d’ailleurs notre article « Comment éviter l’humidité dans un abri de jardin ».

Vous allez donc avoir besoin de gravier et de sable. La quantité dépendra de la surface de votre construction. Sachez que ces deux matériaux s’achètent au volume chez le grossiste.

=> Placez autour de tous les parpaings du sable sur 4/5 cm d’épaisseur

=> Venez ensuite y mettre un bon seau de gravier par-dessus, en forme de montagne. 

=> Reproduisez cela sur la totalité des parpaings, vous aurez ainsi effectué un bon isolement de vos dalles en béton

=> Reproduisez ensuite la même technique sur tout le périmètre de votre carré ou rectangle. Vous allez ainsi permettre un écoulement de l’eau beaucoup plus facile. Vous éviterez donc qu’elle ne stagne autour de vos briques.

Toutes ces techniques sont très connues dans le bâtiment, on appelle cela un « drain ». Cette méthode est très souvent utilisée lors de la construction des dalles de maison, de garage, alors pourquoi ne pas l’utiliser pour notre abri de jardin !

Photo d'un drain pour l'écoulement de l'eau
Image d’un drain. Comprenez qu’il peut être utilisé dans bien des situations

Passons maintenant à notre sol en palette. Technique plus « roots » dirait-on !

Cette technique est beaucoup plus simple et surtout moins couteuse, après soyons honnête, elle est réservée à des petits abris de jardin style cabanon fait entièrement maison, alors que notre première méthode peut accueillir de plus grosses structures en bois et en métal comme des chalets.

Petite anecdote : J’ai moi-même participé à la fabrication d’un restaurant sur une dalle de ce type. Quand le drain est bien effectué avec de bons matériaux, cela tient très bien dans le temps.

Revenons à nos moutons et à notre deuxième méthode

Etape 1 : Sélection des palettes et petit plan

=> Vous allez devoir sélectionner des palettes de bonne qualité, et assez robuste. Si vous en avez des consignés, c’est encore mieux, car elles sont traitées et souvent plus costauds. Faite comme plus haut et délimitez votre surface de construction

Etape 2 : Pelle et bêche !

=> Et oui, nous vous conseillons également d’enfoncer un peu vos palettes dans le sol pour plus de stabilité et de design, avec le drain, les personnes n’y verront que du feu et ce sera bien plus élégant

=> Décaisser la même hauteur que l’épaisseur de vos palettes. Elle fait 25 cm de hauteur, décaissez d’autant votre terre.

=> Placez vos palettes et mettez-les de niveau. Utiliser du sable pour les caler. Si vous souhaitez goudronner vos palettes pour éviter qu’elles ne pourrissent, faites-le.

Etape 4 : Notre drain !

Comme pour la première méthode, vous n’avez plus qu’à utiliser du gravier et un peu sable pour l’écoulement de l’eau sur tout le périmètre de votre structure. 

Vous aurez donc, finalement, une petite terrasse en palette à la même hauteur que votre sol, parfait pour accueillir votre petit abri de jardin ou votre cabanon.

Nous voilà à la fin de cet article sur la fabrication de dalle maison pour abris de jardin. La chose la plus importante à prendre en compte est votre budget, mais également votre amusement. Faire soi-même ce genre de chose est toujours satisfaisant, surtout quand on réussit à faire de jolies œuvres pour sa maison et son jardin ! 

Retour haut de page